• Un de moins !

    Entre deux dioramas navals, j'aime toujours revenir à des sujets plus terrestres.
    Ce Sherman avait longtemps patienté, le voilà terminé.

    Un de moins !

    La scène se situe en Allemagne vers mars-avril 1945 : l'équipage d'un Sherman a intercepté le side-car d'un soldat armé d'un panzershrek. Les tankistes récupèrent le lance-roquette avant, sans doute, de mettre le feu au side qui contient encore des munitions.

    Un de moins !

    Le diorama tient dans un carré de 22 cm environ. La route a été construite en mousse d'isolation.

    Un de moins !

    Un de moins !

    Un de moins !

    Un de moins !

    Les deux maquettes viennent de la gamme Italeri. Le side m'avait été gentiment offert par le camarade Snafu lors d'une expo. Le kit est monté directement de la boîte, avec pour seul ajout deux câbles sur les poignées.

    Un de moins !

    Le Sherman est constitué à partir de deux boîtes : la tourelle du M4A1 et la caisse du M4A2 des Marines, une maquette commencée, repassée par un autre camarade, Théo, qui n'en voulait plus.
    La caisse et la tourelle qui me restent sont déjà assemblées pour représenter un tank des Marines en service dans le Pacifique. J'ai aussi dégoté une paire de chenilles Tamiya avec les extensions Duckbill.

    Un de moins !

    Les figurines viennent de la gamme Dragon, elles se prêtent facilement à la mise en scène. Mes talents de peintre sont malheureusement limités...

    Un de moins !

    Le Sherman a été modifié avec un surblindage en ciment, observé sur des photos d'époque, pour améliorer la protection frontale contre les tirs de roquettes antichar.
    Le volume est mis en forme avec une pièce de balsa taillée, recouverte ensuite de mastic, avec un peu de sable fin.

    Un de moins !

     

    Le câble de remorquage est un accessoire Karaya, je crois, acheté lors d'une expo à Saumur. Pour quelques euros, je trouve que c'est une amélioration simple et efficace sur une maquette de cher.

    La mitrailleuse .30 du chef de char est un kit Verlinden en résine et photodécoupe. J'ai coupé plein de petits tronçons de fil de laiton pour représenter les douilles. ça a bardé ! Les épiscopes à l'intérieur des trappes viennent aussi de chez VP.

    Un de moins !*

    Au départ je ne voulais pas couvrir le tank d'une flopée d'accessoires.
    Mais les photos d'époque montrent que les Sherman étaient toujours bien chargés.
    J'ai pioché diverses boîtes dans la boîte à rabiot et ajouté des sacoches en résine
    achetées également lors d'une expo à Saumur.

    Un de moins !

    Encore beaucoup de plaisir à construire ce dio... Au suivant !

    Un de moins !

    Pin It

  • Commentaires

    1
    migou31
    Jeudi 19 Août à 07:25

    Salut Sébastien,

    Super ce petit dio, tes talents de peintre ne sont pas si limités que ça !

    Petite question, où ranges-te tes dioramas une fois terminés, une photo ou deux seraient les bien venues ! yes

    Jean

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :