• Hello hello,

    Nous voilà tous enfermés à la maison,
    avec une occasion historique d'écluser en partie le stock de maquettes.

    J'ai choisi cette semaine de terminer le HMS Tiger
    une antiquité Matchbox de 1979, reboîtée en 2012 par Revell.

    Le HMS Tiger Matchbox

    Vous remarquerez que le reboîtage a eu raison d'un magnifique box-art...

    Le HMS Tiger Matchbox

    Quelques mots sur le navire lui-même, assez loupé dans l'ensemble.

    Le HMS Tiger et son sister-ship le Blake étaient des croiseurs légers mis sur cale en 1941 mais lancés seulement fin 1945.
    Les coques n'ont été achevées que dans les années 50, avec un armement (artillerie anti-aérienne)
    déjà démodé face aux nouvelles menaces.

    Ils ont été convertis vers 1970 (longuement et à très grands frais) en porte-hélicoptères, avec un grand pont d'envol et un grand hangar (pour quatre Wessex puis Sea King).
    La transformation n'a pas été très réussie. En 1978 ils étaient déjà placés en réserve.

    En 1982, ils ont été remis en cale sèche en urgence et des travaux de remise en état ont débuté.

    La Royal Navy envisageait de les envoyer aux Malouines : les tourelles de 152mm auraient servi pour l'appui feu des troupes débarquées et les ponts d'envol pouvaient accueillir un Harrier en alerte avancée ou en ravitaillement.

    Des essais avaient été menés sur le Blake quelques années plus tôt.

    Le HMS Tiger Matchbox

    Le Blake et le Tiger n'ont finalement pas fait cette guerre là non plus.
    Ils nécessitaient chacun 800 hommes d'équipage, dont la Royal Navy ne disposait pas,
    les coques étaient probablement douteuses pour entreprendre un périple en Atlantique sud,
    et leur armement anti-aérien était inapte face aux missiles.
    Ils ont été ferraillés dans les années 80.

    Revenons-en à la maquette Matchbox qui a bien vieilli en revanche.
    Le détail n'est pas aux standards actuels, comme on dit, mais ça n'a rien de vilain.
    Le montage en suivant la notice ne réserve pas de mauvaise surprise.

    A 12€, cela fait du HMS Tiger Revell un bon kit pour des débutants,
    bien que le sujet ne soit pas très attirant.

    Le HMS Tiger Matchbox

    J'ai assemblé le kit " from the box " avec deux sous-marins (classes Los Angeles et Seawolf, Hobby boss)
    en vue d'un diorama fantaisiste.

    Le HMS Tiger Matchbox

    Il y aura même des avions mais j'y reviendrai dans un autre article.

    Le HMS Tiger Matchbox

    Le bateau a reçu une couche de gris clair Tamiya à l'aérographe,
    suivie d'une peinture des ponts et différents détails au pinceau et à la Prince August.

    Les sous-marins suivent le même processus, plus simple...

    Le HMS Tiger Matchbox

    L'intérêt du reboîtage Revell réside dans la qualité des décals,
    en particulier le grand motif du pont d'envol.

    Le HMS Tiger Matchbox

    Voilà l'essentiel de la peinture terminé. Je vais passer à la patine,
    tandis que j'attends au courrier des rambardes en photodécoupe
    et quelques marins de L'Arsenal pour compléter l'ensemble.

    Le HMS Tiger Matchbox

    La suite bientôt, je prépare en particulier un article pas à pas sur la réalisation de l'eau.

    Prenez soin de vous,

    Séb

     

    Pin It

    2 commentaires
  • Bonjour à tous

    Le Repaire rouvre boutique après une longue période d'inactivité...

    Sur l'établi ces dernières semaines une maquette lancée sur un coup de tête,
    après avoir rendu visite à un ami collectionneur de panzer au 1/35 (salut Michel)
    et vu le Maultier lance-roquette d'un camarade du club de Niort (salut Marc).

    Confiné...

    Je me suis donc lancé dans la construction du kit Italeri du SWS doté d'un lance-roquettes.
    Un engin construit en petit nombre à la fin de la guerre.

    Confiné...

    Le kit Italeri n'est pas mal du tout, avec un intérieur correctement détaillé.
    Je me suis contenté des pièces de la boîte.

    Le montage des chenilles (maillon par maillon) réserve quand même une mauvaise surprise,
    par ailleurs signalée par d'autres maquettistes sur des forum :
    j'ai du recouper les axes des poulies tendeuses
    et les décaler en avant de quelques millimètres pour joindre les deux bouts.

    Rien d'insurmontable avec un peu d'expérience,
    mais beaucoup ont du s'arracher les cheveux
    avec ce qui me semble être un défaut de conception du kit.

    Je suis donc arrivé à la partie qui m'intéressait, la peinture :

    Confiné...

    Tamiya à l'aéro comme d'habitude.
    J'ai passé une couche de Klir comme apprêt :
    très efficace pour couvrir les zone mastiquées
    qui ont parfois tendance à réagir différemment du plastique nu sous la peinture.

    Les portes ont été fermées à la "patafix" provisoirement puis collées en position ouverte.

     

    Confiné...

    La patine à base cette fois ci d'essence à briquet, peinture à l'huile, lavis Tamiya et Mig.

    Confiné...

    Et voilà le kit terminé :

    Confiné...

    Je le réserve pour un futur diorama,
    à moins qu'un amateur de panzer veuille l'ajouter à sa collection...

    Confiné...

    Confiné...

    Confiné...

    A très bientôt avec un autre projet même si le confinement,
    paradoxalement, ne me laisse pas beaucoup de temps pour bricoler !

    Prenez soin de vous

    Séb

    Pin It

    2 commentaires
  • Salut à tous

    Voilà le diorama "la brèche" quasiment terminé.
    Tous les éléments sont collés en place,
    il reste comme d'habitude à rectifier quelques bidouilles au pinceau.

    Un diorama (presque) terminé

    Un diorama (presque) terminé

    Un diorama (presque) terminé

    A plus !

    Séb

    Pin It

    1 commentaire
  • Bonsoir à tous

    Voilà l'année qui se termine, avec quatre modèles terminés.

    Le FT 17 au 1/16e. Un format de maquette très inhabituel pour moi.
    Il a depuis rejoint la collection d'un amateur d'histoire militaire.

    Bilan 2019

    Le T14 Armata, maquette Takom, complétée par des figurines Zvezda.
    Ce diorama se trouve aujourd'hui chez un amateur de chars russes.

    Bilan 2019

    Le diorama " Les fantômes du Delta " au 1/700,
    avec lequel j'ai eu le plaisir de remporter une médaille d'argent à Saumur.

    Bilan 2019

    Et pour finir le T34/76 Tamiya complété par de superbes figurines MB Model.
    Ce diorama été construit dans le cadre d'un group build lancé sur Facebook avec quelques camarades.

    Bilan 2019

    2020 ? Ce diorama est bien avancé,
    il devrait être terminé dans les prochaines semaines.

    Bilan 2019

    Bilan 2019

    Bilan 2019

    Bilan 2019

    Sur ce, je vous adresse mes meilleurs voeux
    et vous souhaite évidemment de construire plein de belles maquettes en 2020

    Séb

     

    Pin It

    2 commentaires
  • Hello, j'ai réussi à sortir l'aérographe et les pinceaux !

    Je ne me suis pas compliqué la vie pour le "tank"
    (oui je sais ce n'est pas un tank):
    roues noires et blindage vert. Un tank quoi.

    Peinture !

    La technique est avant-gardiste, attention les yeux. D'abord je n'ai pas fait de préombrage,
    ensuite je n'ai pas fait de peinture zénithale et finalement pas de chipping fluid.

    Et on rigole et on s'amuse !

    Peinture !

    Le sniper avec son "ghillie suit" en cours de peinture (Prince August) :

    Peinture !

    Le tank posé sur le terrain. Il reste encore pas mal de retouches à faire.

    Peinture !

    Le B du tag est un peu foiré, je dois le reprendre...

    Peinture !

    Des touffes d'herbe seront ajoutées sur le sol.

    Peinture !

    J'ai volontairement limité les équipements et le lot de bord sur le LAV pour mettre en valeur sa silhouette.

    Bonne soirée !

     

    Pin It

    votre commentaire
  • Non, je ne fais pas une maquette de Niort
    (pour ceux qui connaissent cette belle ville et sa place de la Brèche).

    J'ai ressorti ce diorama en panne depuis quelques temps, avec l'ambition
    (mieux vaut être ambitieux sans prétention que prétentieux sans ambition)
    bref, l'ambition je disais, de le terminer. Le terminer. Oui je sais...

    La brèche

    L'idée est de représenter une patrouille qui découvre une brèche, donc, dans un mur d'enceinte.
    La scène est tout à fait " what-if "... Je ne représente aucun conflit ou pays en particulier.

    La brèche

    J'aime bien représenter les blindés dans des pentes,
    derrière des obstacles qui les placent à défilement de tourelle.

    La brèche

     

    Les murs sont des tirages en plâtre d'un original (en résine elle-même pirate !)
    acheté sur un stand à l'expo de Saumur il y a quelques années.

    La brèche

    Le vieux LAV25 Italeri est dépassé en détaillage par les kits Trumpeter,
    mais la silhouette est convaincante. Assez pour moi en tout cas.

    Et il avait l'immense intérêt de traîner dans mon stock !

    La brèche

    Ces bidons sont aussi des tirages en plâtre de Paris. Quelques petits défauts,
    mais avec une bonne couche de peinture acrylique, ils font correctement le job.

    La brèche

    Les bidasses maintenant. Les figurines viennent d'une boîte Dragon " Red Army scouts " je crois,
    des snipers soviétiques (dont deux femmes) de la Seconde guerre mondiale.
    J'ai remplacé les armes par des HK Dragon et modifié légèrement les uniformes
    (des combinaisons à capuches) pour leur donner un look plus moderne.

    La brèche

    Le sniper et son observatrice portent des filets de camouflage sur la tête.

    La brèche

    Tout ceci avance finalement assez bien. J'espère passer
    à la peinture du blindé et des figurines la semaine prochaine. Peut-être !

    Sur ce, bon week-end !

     

    Pin It

    votre commentaire
  • Hello,

    Après quelques mois d'errance au 1/35, j'ai décidé de revenir au 1/700,
    avec un diorama qui rassemble divers éléments stockés ces dernières années.

    Retour au 1/700

    Ce diorama est en quelque sorte la suite du précédent.
    L'idée est de représenter le débarquement de troupes de l'ONU dans le port d'un petit pays ravagé par la guerre.
    Pas de réalité historique dans le projet, mais je m'efforce de rester dans le plausible.
    La scène principale utilise le kit Tamiya du Shimokita, superbe maquette comprenant de nombreux véhicules et toutes les options de mises en scène. (Photo du catalogue Tamiya)

    Retour au 1/700

    Derrière on trouve un sous-marin de classe Kilo et une corvette lance-missile Nanouchka,
    deux best-sellers de l'industrie navale soviétique/russe dans les pays du tiers monde.

    Retour au 1/700

    Le massif du Kilo Hobby Boss est bien trop bas.
    Je l'ai réhaussé en collant la moitié d'un massif prélevé sur une copie en résine du même kit.
    (Un léger ponçage sera nécessaire !)

    La vieille maquette Dragon de la Nanouchka demandera aussi beaucoup de détaillage en scratch.

    Les bâtiments viennent de sets Tamiya et Skywave, certains ont été dupliqués en résine et recoupés.
    La grue est aussi d'origine Tamiya.
    Je l'avais montée et un peu détaillée il y a plusieurs années, elle demande encore pas mal de travail.

    Retour au 1/700

    Le diorama est construit sur une plaque carrée d'environ 30 cm de côté,
    c'est un de mes plus gros dioramas au 1/700 pour l'instant.
    J'espère le terminer d'ici le printemps... et éviter la dispersite aigue.

    Bonne soirée

    Séb

    Pin It

    4 commentaires
  • Hello,

    Curieuse rencontre ce matin entre Limoges et Poitiers :

    Blindé inhabituel sur la Nationale

    Blindé inhabituel sur la Nationale

    Je ne connaissais pas ce blindé, mais j'ai fini par l'identifier :
    un VAB Mk3 de Arquus Defense (ex Renault Trucks Defense, Acmat et Panhard).
    Pas pour l'armée française a priori.

    Et ben... bonne route !

    Pin It

    2 commentaires
  • Bonjour à tous

    Cette semaine sur l'établi, j'ai ressorti un kit en souffrance depuis quelques mois :

    Le Panther "Auvergne"

    Jolie maquette mais je butais sur les chenilles (soit disant magiques) et la zimmerit :
    indispensable pour le modèle représenté mais pas représentée sur le modèle...
    Va comprendre.

    J'ai donc un peu retroussé mes manches cette semaine avec ces deux chantier ennuyeux.

    Le Panther "Auvergne"

    ça lévite un peu derrière le barbotin, il faudra rectifier...

    Le Panther "Auvergne"

    La zimmerdite réalisée en mastic bi composant.

    Le Panther "Auvergne"

    C'est irrégulier mais ce n'était pas vraiment plus nickel sur les vrais...

    Le Panther "Auvergne"

    Par contre mes carreaux sont trop grands. Tant pis.

    Le Panther "Auvergne"

    J'ai utilisé ce petit outil fort pratique pour étaler le mastic et tracer les lignes.

    Le Panther "Auvergne"

    Pour la décoration, j'ai opté pour un Panther de l'armée française après-guerre.
    Une idée qui me trotte dans la tête depuis un bon moment.

    Le site de référence Chars français donne quelques informations sur le sujet,
    malheureusement peu documenté.

    Le Panther "Auvergne"

    J'ai trouvé sur le net deux photos du Auvergne, un Panther Ausf A, qui correspond à mon kit.

    Le Panther "Auvergne"

    Il semble que la zimmerit a été retirée sur le flan droit et l'arrière de la tourelle,
    mais elle est bien présente et en bon état sur le côté gauche. J'en ai donc mis partout...

    Le Panther "Auvergne"

    La suite bientôt !

    Pin It

    1 commentaire
  • Bonjour à tous

    Le week-end dernier avait lieu à Niort l'exposition du Maquettes club Niortais, très belle édition une fois de plus.

    Voici une sélection tout à fait personnelle et non exhaustive des maquettes présentées par les différents exposants.

    Bruno a assuré le spectacle pendant le week-end avec la réalisation en direct d'un tableau à l'aérographe, un portrait de Jyn Erso, l'héroïne de Rogue One (Star Wars).

    L'expo de Niort

    Le tableau terminé (photo issue de sa page Facebook BR design'art)

    L'expo de Niort

    Retour aux maquettes avec ce diorama remarquable. Pour moi c'était le best of show !

    L'expo de Niort

    Pas de cow boys ici mais une sacré maîtrise du sujet.

    L'expo de Niort

    Signé du pilote de GP Johann Zarco, dont la moto est représentée. La classe.

    L'expo de Niort

    Avec des cocardes c'est bien plus joli...

    L'expo de Niort

    Le pick up " dans son jus " de Bruno (le peintre).

    L'expo de Niort

    Une photographe courtement vêtue sur le stand de Formule 1 de Philippe.
    J'ai eu le plaisir de lui fournir le socle.

    L'expo de Niort

    L'Apache de Mathieu, avec une peinture bien plus élaborée qu'en apparence.

    L'expo de Niort

    L'expo de Niort

    L'expo de Niort

    La patine de ce Renault Magnum est très réaliste.

    L'expo de Niort

    L'expo de Niort

    L'expo de Niort

    Plusieurs conversions et mises en scènes originales de la jeep :

    L'expo de Niort

    L'expo de Niort

    L'expo de Niort

    L'expo de Niort

    L'expo de Niort

    L'expo de Niort

    L'expo de Niort

    L'expo de Niort

    L'expo de Niort

    Le BT42 de Thierry Snafu. J'ai hâte de voir l'ARL44 qu'il est en trainde construire.

    L'expo de Niort

    La finition de ce chalutier est exceptionnelle.

    L'expo de Niort

    L'image de fond et le Me262 au 1/144 (?) complètent superbement ce diorama.

    L'expo de Niort

    Bois et métal superbement représentés sur ce Sturmovik en cours de peinture.

    L'expo de Niort

    L'expo de Niort

    On termine avec une série de dioramas sur le thème du Viet Nam et de la Brown Water Navy, réalisés par le maquettiste Gilles Cadet.
    Les mises en scène sont excellentes et la végétation reproduite avec un soin qu'on voit rarement.
    Passez voir son site.

    L'expo de Niort

     

    L'expo de Niort

    L'expo de Niort

    L'expo de Niort

    L'expo de Niort

    L'expo de Niort

    D'autres photos à suivre dans les prochains jours !

    Pin It

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires